Le pape François et les unions civiles

Des journalistes nous annoncent que dans un nouveau documentaire Francesco, le pape François aurait parlé en faveur des unions civiles pour les couples de même sexe. Les réactions à ces propos ont été nombreuses, parfois pinailleuses, parfois outrées: pour certains il s’agirait d’une opinion privée du pape qui n’a aucune portée vis-à-vis de l’Église, selon d’autres c’est juste la position que le pape a déjà prise dans le passé lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires, selon d’autres enfin l’union civile ne suffit pas.

Il est évident que d’un certain côté ces propos ne représentent qu’une petite remarque de plus venant de ce pape qui en a l’habitude et que cela n’a aucun effet sur la doctrine officielle de l’Église. Par rapport à sa position précédente, cependant, il y a une différence: à l’époque il s’agissait d’empêcher les personnes LGBT d’obtenir le mariage civil. Dans le cas actuel, le pape justifie sa position en disant que les couples de même sexe ont besoin de protection légale. Une telle position montre que ce pape ne peut pas être d’accord avec la doctrine qui dit que les actes homosexuels sont des péchés mortels qui méritent une éternité en enfer. Ou alors pourquoi faudrait-il protéger des unions où de tels actes se produisent?

S’il est vrai que ces remarques n’ont aucune valeur contraignante pour l’Église, elles sont tout de même une invitation à chaque catholique de réfléchir à sa propre perception de ces couples. Cette invitation doit être surtout marquante dans les parties de l’Église où des ecclésiastiques mènent campagne en faveur de l’ostracisme ou de la persécution des personnes homosexuelles: comme certains pays d’Afrique, la Pologne et même les États Unis.

Nous ne pouvons qu’espérer que de nombreux catholiques réfléchissent et se rendent compte que les couples de même sexe sont surtout des personnes qui s’aiment, qui pratiquent le soutien mutuel et l’entr’aide, qui sont capables de se sacrifier l’une pour l’autre.